Activités

Industries culturelles

L’IFCIC garantit, grâce à un fonds doté notamment par le Ministère de la Culture, les concours bancaires en faveur des entreprises ayant une activité de production, de commerce ou de service dans les différents domaines des arts et de la culture : livre, musique, spectacle vivant, arts plastiques, photographie, métiers d'art, théâtredanse, patrimoine, presse...

En 2016, la production de risque sur le fonds “industries culturelles” enregistre une forte progression par rapport à 2015 avec 14,2 millions d’euros de garanties accordées (+ 39 % par rapport à 2015), tout en restant diversifiée puisqu’aucun crédit garanti ne dépasse 7 % du total des risques (8 % en 2014).

La progression de l’activité s’observe principalement sur des nouveaux secteurs tels que les médias (1,2 million d’euros de garanties accordées, en particulier la presse), le patrimoine — notamment les musées — (0,8 million d’euros de garanties accordées) et les arts plastiques (0,8 million d’euros). Au total, ces secteurs habituellement moins présents dans le portefeuille de garantie de l’IFCIC représentent 2,6 millions d’euros de production de risque supplémentaires et 20 % de l’activité.

Les autres secteurs en croissance sont :
le spectacle vivant qui reste le plus soutenu (36 % de l’activité), avec 41 interventions représentant une production de risque de 5,0 millions d’euros (+ 20 %). Pour mémoire, depuis 2015, les crédits bancaires dont l’objet est la production par des entreprises créées depuis plus de deux ans affiliées au Centre National de la chanson, des Variétés et du jazz (CNV), de spectacles de cabarets, de comédies musicales ou de tournées d’envergure peuvent être garantis à 70 % dans la limite de 1 571 000 euros ;
la mode qui représente 14 % de l’activité en 2016 et connaît une progression de + 57 % ;
› enfin le secteur du livre qui représente 20 % des crédits garantis et 13 % des risques annuels (1,9 million d’euros, + 12 %) bénéficiant toujours d’une activité soutenue en faveur des librairies.

Le secteur de la musique enregistrée (13 interventions, 2,1 millions d’euros de risque) connaît une baisse d’activité (-15 %) après une année 2015 particulièrement soutenue. Par rapport à 2014, le niveau des garanties accordées progresse de + 71 %.

Le secteur des galeries d’art (2 opérations de garantie, 0,3 million d’euros) présente une stabilité d’activité en cohérence avec ce que nous observons sur le fonds de prêts dédié.

Au sein du fonds en faveur des industries culturelles, la part des garanties délivrées à l’appui du financement de la réalisation de travaux d’aménagement et d’équipement de lieux culturels est la plus importante (37 % des garanties accordées), suivi des investissements immatériels (renforcement du fonds de roulement ou dépenses de production, 35 % des garanties accordées), de la transmission d’entreprises et de la création d’entreprises culturelles (18 %).

Au 31.12.2016

Fonds de garantie net : 12,4 M€

Encours de risque IFCIC (hors contentieux) : 30,2 M€ (+29%), correspondant à 74,4 M€ de crédits

Taux moyen des garanties : 41% sur l'ensemble des crédits garantis

Montant des garanties accordées durant l'exercice : 13,1 M€  (+39,5%), correspondant à 26,5 M€ de crédits

Sinistres déclarés durant l'exercice : 0,3 M€ (0,1 M€ en 2015)


Partager