Activités

Jeu vidéo

L’IFCIC accompagne le financement des entreprises du jeu vidéo grâce à deux dispositifs : la garantie bancaire et les prêts participatifs, octroyés depuis le fonds de prêts participatifs en faveur du jeu vidéo (FPJV) doté par le Centre national du cinéma (CNC) et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et bénéficiant soutien du Fonds de garantie pour les industries culturelles et créatives financé par la Commission européenne.

En 2017, l’IFCIC a poursuivi son développement en faveur du secteur du jeu vidéo, entamé dès 2016 grâce au lancement du fonds de prêts participatifs en faveur du jeu vidéo avec le soutien du CNC et de la CDC.

Si le montant de prêts garantis progresse fortement (+88 %), le montant de prêts octroyés directement par l’IFCIC diminue suite à une première année de lancement qui a permis de satisfaire un attentisme fort (2 M€ octroyés en 2017 contre 4,1 M€ en 2016).

Cette tendance s’explique également à la fois (i) par l’intérêt croissant d’établissements de crédit pour financer le secteur avec la garantie de l’IFCIC et (ii) par le fait que s’agissant de quasi-fonds propres, les prêts participatifs de l’IFCIC interviennent la plupart du temps concomitamment à des levées de fonds. Cela engendre des délais de décision plus longs que le financement par prêt bancaire classique.

Les interventions de l’IFCIC en 2017 ont principalement permis de financer le développement de nouveaux jeux vidéo. Quelques investissements matériels ont été accompagnés en garantie de prêts uniquement.

Les financements consentis au secteur s’articulent entre des prêts à moyen long terme (incluant les prêts participatifs dont la vocation est de permettre une structuration de l’entreprise, grâce notamment à une franchise de remboursement de 2 ans maximum) et des ouvertures de crédits garanties par l’IFCIC et permettant de relayer des créances (incluant le crédit d’impôt jeu vidéo, par exemple).

Évolution des encours au 31.12.2017 L’encours de crédits garantis et octroyés en faveur du jeu vidéo s’établit à 6,4M€ au 31.12.2017 (+20 %). Notons qu’un remboursement par anticipation d’un prêt octroyé par l’IFCIC, consécutif au rachat de l’entreprise bénéficiaire, a eu lieu pour un montant représentant près du quart des encours.

Au 31.12.2017

Volume de prêts garantis et octroyés : 3,9 M€

Montant moyen des prêts : 2 M€

Encours de crédits : 6,4 M€ 


Partager