Activités

Les exploitants de salles de cinéma

L’IFCIC facilite l’accès au financement bancaire des exploitants de salles de cinéma. Avec le soutien du CNC et du Fonds de garantie pour les industries culturelles et créatives financé par la Commission européenne, l’IFCIC offre deux solutions de financement : la garantie financière et le prêt.

Après trois années consécutives de forte croissance d’activité et un niveau historique en 2018, le volume de prêts garantis et octroyés enregistre une baisse de 22%, pour s’élever à 22,8 M€, montant légèrement plus élevé que celui observé en 2017.

L’activité demeure soutenue, avec un nombre important de projets de création (45% des prêts garantis et octroyés) et de rénovation de complexes (25%) dans le contexte, notamment, de la tenue des élections locales en 2020.

Conséquence d’une correcte bancarisation du secteur dans un environnement où les banques, disposant de liquidités importantes et observant des taux d’intérêt faibles, sont incitées à prêter à bas coût, le recours à la garantie de l’IFCIC s’est concentré sur des projets dont le plan de financement est apparu plus complexe ou à caractère atypique. Notamment autour de projets d’envergure comme par exemple :

  • la création d’un complexe de 14 salles en collectivité d’outre-mer (qui représente, à elle-seule, près de la moitié du volume de prêts garantis et a été financé avec les banques locales et l’Agence Française de Développement - AFD). Le taux de garantie offert par l’IFCIC a pu être maintenu à 50% grâce à l’accroissement des capacités de garantie de l’IFCIC en faveur du secteur ;
  • la réhabilitation d’une ancienne halle à tabac en Normandie (action “cœur de ville”) en un cinéma de 8 salles, opération financée aux côtés de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et des banques locales.

Plus des deux tiers des complexes de cinémas accompagnés présentent moins de 7 écrans, ce qui apparaît cohérent avec la typologie de projets accompagnés ces derniers mois en aide sélective à la petite et moyenne exploitation du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

En plus des opérations de création et des travaux de modernisation et de mise aux normes, le secteur continue d’être soumis à l’enjeu de la reprise des salles de cinéma indépendantes : 4 prêts garantis et octroyés (20% des interventions 2019) ont accompagné ces opérations pour un montant total de 2 M€, en hausse de 33%. Plus marginalement, l’IFCIC a garanti quelques prêts permettant le financement du renforcement du fonds de roulement des complexes cinématographiques (10% des interventions 2019).

Conformément à la mission d’intérêt général de l’IFCIC de bancarisation des secteurs culturels et à l’effet de levier recherché, les prêts accordés directement ont tous été accompagnés d’un prêt bancaire complémentaire.

Les complexes cinématographiques financés sont répartis sur l’ensemble du territoire français (sur 10 régions différentes).

Au 31.12.2019

Encours de prêts 130,6 M€

Prêts garantis et octroyés durant l'exercice : 22,8 M€


Partager