Activités

Musique

L’IFCIC facilite l’accès au financement bancaire des entreprises du secteur de la musique enregistrée et du spectacle vivant musical et de variétés. Avec le soutien du ministère de la Culture, de la CDC, du CNM et du mécanisme de garantie du FEI, l’IFCIC offre deux solutions de financement : la garantie bancaire et le prêt.

Le montant de crédits garantis et octroyés en faveur du secteur de la musique en incluant le spectacle vivant musical et de variétés, s’élève à 8,6 M€, en baisse de 19% par rapport à 2018.

La mise en place de la nouvelle offre de prêts de l’IFCIC fin 2017, fortement attendue par certains bénéficiaires indépendants parmi les plus importants, a soutenu fortement l’activité de prêts en direct de l’IFCIC en 2017 et, dans une moindre en mesure, en 2018. La visibilité sur le marché de la musique s’est améliorée avec la démocratisation de l’usage du streaming. La baisse d’activité est ainsi principalement enregistrée sur l’activité de prêts octroyés en direct, dont le volume retrouve un niveau proche de celui constaté en 2016.

L’IFCIC intervient particulièrement pour soutenir les besoins de financement immatériels qui représentent 54% des prêts garantis et octroyés. Ces prêts à moyen terme (80%) bénéficient d’abord aux labels et producteurs-tourneurs de spectacles dans le cadre du financement de leurs productions (40% des interventions).

La mise aux normes des lieux de concerts, investissements matériels en faveur des salles et/ou des festivals, représente 40% des interventions. Les festivals continuent d’être largement soutenus par l’IFCIC (34% des bénéficiaires) et concentrent les interventions en garantie d’ouvertures de crédits à court terme, destiné au financement de leurs besoins en fonds de roulement (12% des prêts).

Le financement d’industries techniques et de studios d’enregistrement de la musique et du spectacle vivant (14% des bénéficiaires) connaît une croissance importante (inexistants en 2018). L’IFCIC est également intervenu dans le financement des éditeurs de services de musique en ligne (6% des bénéficiaires).

Enfin, les prêts participatifs de l’IFCIC (4%), en tant que quasi-fonds propres, sont venus financer le développement et la structuration d’un éditeur de services de musique en ligne et d’un lieu d’enregistrement.

Au 31.12.2019

Encours de prêts : 34,8 M€

Prêts garantis et octroyés durant l'exercice : 8,6 M€


Partager