Actualités

Prix IFCIC 2013 - 3 questions à Isabelle Madelaine (DHARAMSALA)

 

 

 

 


 

 

Isabelle Madelaine, DHARAMSALA

Photo © MCC / Philippe Lelluch

 

 

Isabelle Madelaine a créé DHARAMSALA en 2001. La société a depuis produit une quinzaine de courts métrages ainsi que 5 longs métrages français réalisés par des auteurs que la société a accompagnés pour leur passage du court au long métrage. Le 10ème prix IFCIC de la jeune société de production indépendante lui a été remis le 9 décembre 2013 au Ministère de la Culture et de la Communication.

Q1. Comment jugez vous le rôle de l'IFCIC pour les jeunes producteurs et pour Dharamsala en particulier ?

R. L'IFCIC garantit aux producteurs l'obtention de crédits indispensables à la fabrication des films particulièrement lorsque les producteurs sont débutants ou dans le cas de "projets atypiques" qui peuvent sembler un peu plus risqués. Pour Dharamsala, je pense ainsi aux deux films de Lyes Salem, "Mascarades" et "L'oranais" coproduits et tournés en Algérie.

 

Q2. Que représente ce prix pour vous, au delà des 10 000 euros qui l'accompagnent ?

R. Une reconnaissance du chemin parcouru et un encouragement à poursuivre dans cette voie.

 

Q3. Quels sont les nouveaux projets de Dharamsala ?

R. Dharamsala poursuit son travail d'accompagnement des auteurs avec lesquels nous collaborons depuis le court métrage : Le troisième film de Gérald Hustache-Mathieu, après "Avril" et "Poupoupidou", le nouveau film d'Alice Winocour, en coproduction avec Darius Films, dont le premier film "Augustine" a été nommé aux Césars en 2013, le premier long métrage de Guillaume Gouix et le prochain projet de Lyes Salem.


Le Prix IFCIC 2013


Partager