Actualités

Succès des nouveaux dispositifs de financement destinés aux jeunes créateurs de mode

Paris le 31 janvier 2013 - Depuis leur lancement en 2012, le fonds d’avances remboursables et le fonds de garantie de l’IFCIC dédiés au secteur de la mode ont déjà soutenus près de 15 jeunes entreprises de création. Les jeunes créateurs de mode (sociétés ayant entre 2 ans et 10 ans d’existence) disposent depuis 2012 à l’IFCIC d’un accompagnement financier adapté à leurs besoins, grâce à deux dispositifs complémentaires : un fonds d’avances remboursables et un fonds de garantie dédié.

 

Lancé au printemps 2012, le fonds d’avances remboursables aux jeunes créateurs de mode vise à apporter aux talents d’aujourd’hui et de demain un « coup de pouce » décisif. Créé avec le soutien du magazine ELLE et doté d’un million d’euros par les maisons BALENCIAGA, CHANEL et LOUIS VUITTON ainsi que par le Ministère de la Culture, il octroie aux jeunes stylistes des avances remboursables sur une durée de 1 à 2 ans, d’un montant maximum de 100 000 euros, destinées au financement des dépenses de création et de production de leurs collections. Au nombre des huit jeunes sociétés qui en ont déjà bénéficié, on compte notamment les créateurs Nicolas Andreas Taralis, Yiqing Yin et Olympia Le Tan ou encore les marques Kitsuné et Ragazze Ornamentali.


Créé fin 2011 et principalement abondé par le DEFI, le fonds de garantie dédié aux jeunes entreprises de création de mode a pour vocation de favoriser l’accompagnement bancaire de ces sociétés en garantissant à un taux très avantageux (70%) les crédits qui leur sont octroyés. Sa capacité globale est d’environ 12 à 15 millions d’euros de crédits. Au 31 décembre 2012, six jeunes créateurs ont été soutenus pour un montant de crédit moyen d’environ 100 000 euros, parmi lesquels Y Project by Yohan Serfaty ou encore Valentine Gauthier.


---« Dès leur première année d’activité, la pertinence des dispositifs mis en place avec nos partenaires publics et privés pour mieux répondre aux besoins de financement des jeunes créateurs se trouve pleinement validée. L’intérêt croissant suscité par ces dispositifs auprès des réseaux bancaires constitue également un signe très encourageant pour l’avenir » a déclaré Laurent Vallet, Directeur général de l’IFCIC.

 

 

L'IFCIC
(Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles) est un établissement de crédit créé en 1983 pour faciliter l’accès au crédit des entreprises culturelles. Grâce à des fonds dotés par les pouvoirs publics, notamment le CNC, l’IFCIC garantit les crédits bancaires octroyés aux producteurs d’oeuvres cinématographiques ou audiovisuelles, aux industries techniques et aux exploitants de salles, ainsi qu’aux entreprises exerçant une activité dans le domaine culturel. A fin décembre 2012, les encours de crédits octroyés ou garantis par l’IFCIC atteignaient près de 735 millions d’euros.
 
 
CONTACTS
Laurent Vallet, Directeur général (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Nicolas Trichet, Chargé d'affaires à la Direction "Crédits aux entreprises" (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
 

Partager