Présentation

 

image Ifcic

L'IFCIC est un établissement de crédit agréé qui a reçu mission du Ministère de la Culture et du Ministère de l'Economie et des Finances de contribuer au développement, en France, des industries culturelles, en facilitant pour ces entreprises l'accès au financement bancaire.

Aux banques, l'IFCIC offre une double prestation de garantie financière en cas de défaillance de l'entreprise et d'expertise du risque spécifique de l'entreprise culturelle.

Pour les entrepreneurs culturels, l'IFCIC facilite l'engagement financier de la banque en faveur de leur projet. Elle offre également son expertise financière.

Etablissement de place neutre et indépendant, l'IFCIC est détenu à 49 % par l'Etat et le groupe Bpifrance, et pour le reste par un actionnariat privé rassemblant la quasi-totalité des banques françaises.

Chiffres clés :

Au 31 décembre 2013, l'encours total des crédits garantis et des avances octroyées par l'IFCIC s'élève à près de 770 millions d'euros, soit près de 370-millions d'euros en encours de risque. Les crédits à court terme pour la production cinématographique et audiovisuelle représentent environ 75% de l'encours garanti.

Pourquoi l'IFCIC ?

Le Ministère de la Culture a souhaité depuis près de 40 ans intervenir en faveur des industries culturelles, notamment dans le secteur cinématographique, en dotant des fonds de garanties destinés aux banques acceptant de financer ces projets. L'IFCIC a été créé en 1983 pour pérenniser et développer cette politique.

Pourquoi ? Parce qu'il est rapidement apparu que le développement culturel n'impliquait pas uniquement les créateurs, mais aussi les entreprises chargées de diffuser la création : édition, production cinématographique et audiovisuelle…Pour aider ces entreprises qui fonctionnent selon les règles du marché, il fallait inciter les banques à accepter le risque particulier des industries culturelles. Les industries culturelles cumulent en effet le risque classique de la PME et un risque spécifique lié au caractère prototypique de tout projet artistique. L’outil de la garantie bancaire, qui offre un fort effet de levier, est apparu comme le plus adapté.

L'IFCIC n'a pas pour mission d'accorder des aides directes (subventions) aux projets culturels. Pour obtenir des renseignements sur les aides existantes, on peut se référer aux sites du Ministère de la Culture (www.culturecommunication.gouv.fr), du Centre national du cinéma et de l'image animée (www.cnc.fr), de la Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles (www.ddm.gouv.fr) ou encore aux sites des sociétés de gestion collective de droits, telles que la SACD (www.sacd.fr), la Sacem (www.sacem.fr), la SCPP (www.sccp.fr), ou la SPPF (www.sppf.fr).