Prix IFCIC

 

L’IFCIC accompagne les entreprises culturelles et soutient leurs succès à travers le prix IFCIC Entreprendre dans la culture, organisé en partenariat avec le ministère de la Culture, et le prix IFCIC de la jeune société de production indépendante.

Prix IFCIC Entreprendre dans la Culture

Vous êtes entrepreneur(e) dans le secteur culturel ou les industries créatives ?

Vous avez développé une initiative remarquable ? Exemplaire dans sa résilience face à l’impact de la crise sanitaire ? Porteuse de sens pour le redéploiement et l’avenir de votre activité ?

 

Le prix IFCIC Entreprendre dans la culture récompense des entreprises ou associations ayant développé, dans le secteur culturel, un modèle économique ou une forme d’organisation remarquable, innovante, originale, responsable et/ou durable. Son ambition est de mettre en valeur les démarches entrepreneuriales créatives d’acteurs du secteur culturel et de soutenir et d’amplifier ces initiatives.

Doté au total de 30 000 €, le prix distingue une promotion d'entreprises ou associations culturelles (maximum 5). Les lauréats bénéficient, en plus de la dotation du prix, d’un suivi personnalisé de l’IFCIC sur les questions de financement ainsi que de l’expertise - et du réseau - du ministère de la Culture.

Le jury du prix se compose de personnalité emblématiques du secteur : le fondateur du groupe Sopress Franck Annese, le directeur du Centquatre José-Manuel Gonçalvès, la fondatrice des éditions Au Diable Vauvert Marion Mazauric, la directrice de l’écosystème des start-up de contenu du groupe Orange Laurence Le Ny, l'inspecteur général des affaires culturelles Philippe Nicolas et la journaliste aux Echos Martine Robert.

- Prochaine édition en 2022 -

 

- lauréats 2021 -

Joué : Joué propose des instruments de musique électroniques durables et innovants, à destination des professionnels mais aussi et surtout du grand public, grâce à leur facilité de jeu et de prise en main. Basée à Bordeaux, la société développe en plus de ses produits des ateliers musicaux, qui visent à démocratiser et désacraliser l’accès à la création musicale.

La Souterraine : Label de musique associatif au plus de 800 artistes, La Souterraine se définit comme une archive vivante des musiques francophones « underground ». La structure œuvre aujourd’hui notamment à la valorisation du rap féminin, encore trop peu visible malgré la domination commerciale du genre.

Le Plus Petit Cirque du Monde : Association créée en 1992 à Bagneux, Le Plus Petit Cirque du Monde favorise la porosité sociale et l’accès aux pratiques artistiques et culturelles de publics populaires. En 2020, les actions menées ont bénéficié à environ 10 000 personnes, enfants et jeunes de moins de 25 ans pour la plupart).

Saola Studio : Jeune studio créatif de réalité augmenté, Saola Studio fait revivre les espèces disparues de la grande galerie de l’évolution du Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle poursuit aujourd’hui de nombreux projets propres à enrichir et vitaliser l’offre des lieux culturels.

Wipplay : Créée en 2012, la société Wipplay développe une plateforme autour de la photographie, destinée à faire dialoguer artistes, publics, institutions, médias et entreprises autour de sujet de société. La plateforme, disponible en 8 langues, compte presque 1 million d’images et 65 000 membres. La société contribue activement à valoriser et monétiser le travail des photographes.

 

- lauréats 2020 -

Atlas V : créée fin 2017, la société de production Atlas V, développe, fabrique et distribue des oeuvres mêlant les Arts et technologies immersives. L'ambition et la qualité des projets de réalité virtuelle qu'elle propose (Sphere, réalisé par Eliza McNitt et grand prix de la réalité virtuelle à la Mostra de Venise en 2018, ou Battlescar, réalisé par Martin Allais et Nico Casavecchia) on été immédiatement salués.

Marine Serre : la jeune créatrice Marine Serre propose une mode futuriste, avant-gardiste et onirique, mélangeant matières techniques et recyclées. Elle projette la couture dans des terres nouvelles, faites d'éco-conception et de propos radicaux. Le travail de Marine Serre, qui crée et dirige sa structure en indépendante, a bénéficié dès ses premières réalisations- en 2017 d'une visibilité internationale.

La réserve des Arts : cette association a pour mission d'accompagner le secteur culturel à s'approprier l'économie circulaire.- Disposant de 2 antennes en France, elle propose l'accès à des matériaux issus de la récupération, soutient et conseille les professionnels des secteurs culturels et créatifs dans la réduction de leur empreinte écologique (réemploi, éco-fabrication...).

Tada : l'agence se services Tada offre des solutions en ligne pour simplifier la gestion administrative et l'accès au financement des artistes plasticiens. Ses assistants virtuels et services spécifiques accompagnent aujourd'hui près de 150 artistes français et internationaux sur tous les aspects administratifs, financiers et techniques liés au développement de leur carrière (archivage, juridique, social, fiscal, logistique...).

Utopia Pont-Sainte-Marie : projet développé au sein du réseau de cinémas indépendant, Utopia Pont-Sainte-Marie est le premier cinéma à énergie positive, réalisé principalement avec des matériaux biosourcés. A l'avant-garde de l'éco-conception, il promet également la convivialité ainsi que la qualité de programmation et d'animation propres au réseau Utopia.

 

Prix IFCIC de la jeune société de production indépendante

Le 15ème prix IFCIC de la jeune société de production indépendante a été attribué à TAT PRODUCTIONS, dirigée par Jean-François Tosti, Eric Tosti et David Alaux.

Créé en 2004 et doté de 15 000 €, le Prix vient récompenser chaque année une jeune société de production de cinéma indépendante ayant mené à bien la recherche de financement puis la fabrication d’un film de long métrage, avec le soutien de l’IFCIC et un professionnalisme reconnu par l’ensemble de ses partenaires industriels et financiers.

La société d’animation TAT PRODUCTIONS, basée à Toulouse, a été créée par trois associés : Jean-François Tosti, Eric Tosti et David Alaux. Après avoir produit des séries d’animation pour la télévision, les trois associés ont connu un premier succès dans la production de films de long métrage en signant ensemble l’écriture des As de la Jungle, réalisé par David Alaux. Distribué en salle par SND en 2017, le film a enregistré près de 700 000 entrées en France. Il a également été le 4ème film français le plus vu à l’étranger en 2017.

Le deuxième long-métrage produit, Terra Willy, Planète inconnue, réalisé par Eric Tosti, écrit par le trinôme et distribué par Bac Films sortira en salles le 3 avril prochain. Le film réalisé en animation 3D est d’ores et déjà vendu dans près de 70 pays. Il a été entièrement fabriqué en France au sein des studios de TAT.

Le jury a souhaité saluer en TAT PRODUCTIONS le succès d’une entreprise indépendante alliant qualité artistique, stratégie entrepreneuriale et réussite internationale, dans un secteur d’innovation et d’excellence.

Le jury du prix est composé de six personnalités qualifiées - Nathalie Coste-Cerdan (Directrice générale de la FEMIS), Jean-Luc Douat (ancien chef du service du soutien à la production et à la distribution au CNC), Sarah Drouhaud (Le Film Français), Régine Hatchondo (vice-présidente d’Arte-GIE et directrice générale d’Arte France), Gilles Sacuto (producteur, TS Productions, lauréat du premier prix IFCIC en 2004), Grégory Faes (directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma) - et du Président du conseil d’administration de l’IFCIC, Jean-Paul Cluzel.

Les lauréats du Prix depuis sa création ont été TS Productions (2004), Les Productions du Trésor (2005), Elia Films (2006), La Mouche du Coche (2007), Les Films du Poisson (2008), 2.4.7. Films (2009), The Film (2010), Origami Films (2011), Lionceau Films (2012), Dharamsala (2013), Lilies Films (2014), CG Cinéma (2015), Les Films du Bélier (2016) et Maneki Films (2017).

photographies : Thomas Mezières

Lauréat du prix IFCIC de la jeune société de production indépendante 2019
  Jean-François Tosti  
Prix IFCIC 2018 de la jeune société de production indépendante (photos de Thomas Mezières

 


Partager