FAQ

Questions fréquemment posées

Qui est le bénéficiaire de la garantie de l'IFCIC ?

C'est la banque qui prête à l'entreprise culturelle, et non l'entreprise elle même, qui bénéficie de la garantie de l'IFCIC. La garantie de l'IFCIC facilite la prise de risque de la banque dans un secteur réputé "difficile" puisqu'en cas de défaillance de l'entreprise, la perte de la banque sera divisée par deux.

J'ai un projet culturel. L'IFCIC peut-il m'aider ?

L'IFCIC facilite l'accès de votre entreprise au financement bancaire grâce à la garantie, en général à hauteur de 50%, qu'il offre à votre banquier. L'IFCIC peut également vous conseiller pour le montage du dossier de financement de votre projet. En revanche, l'IFCIC n'accorde pas de subvention et ne prête que dans le cadre de dispositifs très spécifiques (Fonds d'avances aux industries musicales, Fonds d'avances aux jeunes créateurs de mode et Fonds d'avances participatives aux entreprises de presse). Pour des aides de ce type, et en fonction de votre secteur d'activité, vous pouvez par exemple consulter les sites du Ministère de la Culture ou du Centre national du cinéma et de l'image animée.

La garantie de l'IFCIC s'ajoute-t-elle aux garanties existantes ?

Non, l'IFCIC participe au risque du crédit aux côtés de l'établissement prêteur et bénéficie donc des sûretés au prorata de sa participation. En revanche, l'intervention de l'IFCIC permet de limiter les cautions personnelles qui sont susceptibles d'être demandées par la banque et exclut toute hypothèque sur la résidence principale du dirigeant.

La commission de garantie de l'IFCIC s'ajoute-t-elle au coût du crédit ?

L'intervention de l'IFCIC a pour effet d'alléger le risque de la banque. Le taux du crédit étant notamment le reflet du risque estimé, et la commission facturée par l'IFCIC à la banque étant limitée à 1% du risque, l'octroi de la garantie de l'IFCIC est d'effet faible ou nul sur le coût du crédit.

Comment sont prises les décisions d'octroi des garanties ?

Les dossiers présentés par les banques sont instruits par l'IFCIC et soumis pour avis à des comités d'experts (pour les dossiers relevant par exemple des secteurs du livre, de la musique et de l'exploitation de salles cinématographiques) et / ou à des comités financiers (notamment pour la production et la distribution cinématographique et audiovisuelle). La décision finale est prise par la direction générale de l'IFCIC.

Puis-je présenter un dossier avant d'avoir l'accord d'une banque ?

Non, un dossier n'est instruit que sur demande de la banque. En revanche, les collaborateurs de l'IFCIC se tiennent à votre disposition pour étudier et vous conseiller en amont dans le montage d'un dossier de financement.