Cinéma et industries de l'image

Petite et moyenne exploitation

 

Grâce à une dotation supplémentaire apportée par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), l’IFCIC crée un dispositif temporaire de garantie renforcée en faveur de la petite et moyenne exploitation lui permettant de porter jusqu’à 70% son taux de garantie sur les crédits bancaires destinés à financer les variations de trésorerie supportées par la petite et moyenne exploitation. Le volume global de crédits susceptible de bénéficier d’une garantie à 70% pourra atteindre environ 25-M€.

Bénéficiaires

L’accès à l’IFCIC est ouvert aux sociétés ou associations d’exploitation de salles de cinéma établies en France et éligibles au soutien financier de l’industrie cinématographique et audiovisuelle géré par le CNC.

La garantie au taux majoré de 70% s’adresse aux établissements de la petite et de la moyenne exploitation rencontrant ou susceptibles de rencontrer des difficultés de trésorerie d’origine conjoncturelle.

Crédits éligibles

Sont susceptibles de bénéficier d’une garantie à 70% les crédits de financement, de renforcement ou de consolidation de fonds de roulement octroyés en faveur des établissements bénéficiaires.

Ces concours pourront prendre la forme d’ouvertures de crédit confirmée ou de prêts à moyen terme.

Leur durée devra être comprise entre 12 et 36 mois.

Le montant des concours concernés a vocation à couvrir de l’ordre de 2 mois de chiffre d’affaires des bénéficiaires au maximum, avec un minimum de 20 000 € et sans pouvoir dépasser 100 000 €.

Caractéristique de la garantie de l’IFCIC

La garantie de l'IFCIC constitue une participation en risque final à hauteur, en règle générale, de 50% du crédit, sauf dans le cadre du dispositif proposé où son taux pourra si nécessaire être porté à 70%.

Une commission versée par la banque rémunère la garantie de l’IFCIC. Elle est de 1% l’an du montant garanti et payable dès la mise en place du crédit, en une seule fois et d’avance.

Procédure de demande de garantie

Les dossiers de demande de garantie sont transmis à l’IFCIC par les établissements prêteurs. Leur instruction est complétée par l’étude d’informations complémentaires délivrées par l’exploitant (nombre de salles, historique de fréquentation du cinéma, situation vis-à-vis du fonds de soutien du CNC, localisation, concurrence etc.).

Présentant un risque inférieur à 70 000 €, les dossiers font l’objet d’une procédure d’instruction et de décision simplifiée et accélérée.


Partager