Livre

Edition

 

L’IFCIC offre sa garantie financière et son expertise aux banques qui apportent leur concours au financement des entreprises d’édition.

L’intervention de l’IFCIC facilite l’engagement de la banque en faveur de l’entreprise et permet de limiter les cautions personnelles qui sont susceptibles d’être demandées. L'IFCIC peut en outre accompagner l’éditeur dans la préparation de son dialogue avec son banquier.

Aux banques, L’IFCIC apporte son expertise du risque spécifique de l’entreprise culturelle. Fort de son expérience sectorielle et, le cas échéant, grâce à ses comités et réseaux d’experts professionnels (Direction générale des médias et des industries culturelles - Service du Livre et de la Lecture, Centre National du Livre, Syndicat National de l’Edition), l’IFCIC peut jouer un rôle d’interface entre les maisons d’éditions et les banques.

 

La garantie de l'IFCIC représente généralement 50% du montant du crédit et peut atteindre 70% pour les crédits inférieurs à 150-000 euros.

Sont éligibles les concours bancaires - crédit, crédit-bail, location financière et engagement par signature - répondant aux besoins financiers de l’entreprise : investissements éditoriaux, développement de collections, renforcement du fonds de roulement, création ou rachat d’activité, caution bancaire au profit du distributeur.

Les spécificités du secteur de l’édition peuvent nécessiter des crédits aux modalités atypiques pour lesquels l’intervention de l’IFCIC détermine particulièrement la décision de la banque :

  • caution émise par une banque en faveur du distributeur en garantie des sommes que pourrait lui devoir l’éditeur au titre des retours. Elle se substitue à la retenue de garantie qui présente l’inconvénient de grever la trésorerie de l’éditeur ;
  • financement des programmes éditoriaux, qui s’amortissent sur plusieurs années et doivent être financés par des ressources de même durée sous peine de provoquer des tensions de trésorerie - l’IFCIC conforte la banque dans cette analyse.