Métiers d'art

L’IFCIC facilite l’accès au financement bancaire des entreprises du secteur des métiers d'art. Avec le soutien du ministère de la Culture, l’IFCIC offre deux solutions de financement : la garantie bancaire et le prêt.

Garantie

La garantie de l’IFCIC facilite l’engagement de la banque en faveur de l’entreprise ou association du secteur (les prêts personnels sont exclus). Le risque financier est partagé entre l’IFCIC et la banque.

Le bénéficiaire de la garantie est la banque, qui constitue et adresse à l’IFCIC le dossier de demande de garantie. Les entrepreneurs du secteur des métiers d'art peuvent contacter l’IFCIC préalablement à leurs démarches vis-à-vis des banques, afin, le cas échéant, de préparer leur dialogue avec ces-dernières.

Par son intervention, au-delà du partage du risque financier (à 70% jusqu’à 150 000 euros de crédits et à 50% au-delà), l’IFCIC apporte aux banques son expertise sectorielle. Celle-ci repose notamment sur la consultation, lors de l’instruction des dossiers, d’un comité d’experts issus de réseaux institutionnels et professionnels.

La garantie permet de limiter le montant des cautions personnelles susceptibles d’être demandées par la banque.

Prêt

En complément de la garantie bancaire, l’IFCIC dispose de la capacité à prêter directement aux PME du secteur. Comme la garantie, les prêts de l’IFCIC ont vocation à favoriser l’accès au financement bancaire.

Les prêts de l’IFCIC peuvent participer au financement de la plupart des besoins des entreprises et associations bénéficiaires. Dans la logique de la complémentarité avec la garantie, ils permettent par exemple l’accompagnement :

  • de développements matériels (outils de production, …) ou immatériels (recrutement, développement international, …),
  • d’opérations de transmission des savoir-faire,
  • du renforcement du fonds de roulement (financement du cycle de production, …).

Les prêts sont remboursables à court (minimum 12 mois) ou moyen terme. La durée de remboursement, variable en fonction des besoins, peut inclure une période de franchise.

Les prêts portent intérêt à taux fixe (selon barème en vigueur).

Selon la typologie des projets financés, les prêts peuvent prendre un caractère participatif, les rendant assimilables à des quasi fonds propres et offrant la possibilité de durées de remboursement et de franchise étendues. Un taux complémentaire variable, fonction du succès de l’entreprise, s’adjoint alors au taux fixe.

Les prêts de l’IFCIC ne comportent aucune garantie.

L’instruction des dossiers est assurée par l’IFCIC, qui peut souhaiter rencontrer les responsables du projet. Les demandes de prêt sont examinées par un comité d’engagement composé de professionnels et de personnalités qualifiées.


Partager