Presse

L’IFCIC facilite l’accès au financement bancaire de certaines entreprises de presse. Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Caisse des Dépôts et Consignations notamment, l’IFCIC offre deux solutions de financement : la garantie bancaire et le prêt participatif.

Garantie

La garantie de l’IFCIC en faveur des entreprises de presse éligibles (diffuseurs de presse, éditeurs ayant obtenu le certificat d’inscription délivré par la CPPAP et bénéficiant de la qualification d’information politique et générale ou éligible au FSDP, éditeurs de presse culturelle) facilite l’engagement de la banque.

Elle représente généralement 50% du montant du crédit. Le taux de garantie peut être porté à 70% dans les cas suivants-:

  • en faveur des entreprises de presse quotidienne et assimilée d'information politique et générale, dans la limite d'une part en risque de 1-000-000-€ ;
  • en faveur des autres entreprises de presse éligibles pour un crédit d'un montant maximum de 150-000-€.

Le bénéficiaire de la garantie est la banque, qui constitue et adresse à l’IFCIC le dossier de demande de garantie. Les entrepreneurs de presse peuvent contacter l’IFCIC préalablement à leurs démarches vis-à-vis des banques, afin, le cas échéant, de préparer leur dialogue avec ces-dernières.

Sont éligibles tous types de crédits bancaires, répondant à la plupart des besoins des entreprises éligibles, par exemple :

  • les crédits à moyen et long terme ;
  • les ouvertures de crédit confirmées sur plus de 12 mois ;
  • le crédit-bail, contrats de location financière et engagements par signature.

Par son intervention en garantie, au-delà du partage du risque financier, l’IFCIC apporte aux banques son expertise sectorielle. Celle-ci repose notamment sur la consultation, lors de l’instruction des dossiers, d’un comité d’experts issus des réseaux institutionnels et professionnels (direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), syndicats professionnels, etc.).

Prêt participatif

Les prêts participatifs de l’IFCIC aux entreprises de presse sont dédiés à l’accompagnement des opérations de transmission, de création ou de développement d’entreprises.

Bénéficiaires

Sont éligibles les petites et moyennes entreprises, indépendantes, établies en France et éditrices de presse, de publications imprimées ou de service de presse en ligne dont les projets sont éligibles au FSDP ainsi que les diffuseurs de presse spécialistes et indépendants établis en France.

Programmes financés

Les prêts participatifs sont destinés à financer les investissements liés :

  • à la création, la reprise ou le développement des éditeurs de presse éligibles,
  • à la création (entreprises créées depuis moins de 3 ans) ou la reprise des diffuseurs de presse éligibles.

Sont éligibles l’ensemble des dépenses à financer dans le cadre des opérations accompagnées : besoin en fonds de roulement lié au démarrage ou à la relance de l’activité, embauche de personnel, prise de locaux, investissements techniques, création ou relance de la marque ou du commerce, constitution du stock éditorial, dépenses marketing, etc.

L’expérience de l’entrepreneur, du créateur d’entreprise ou du repreneur, la cohérence de son projet, le cas échéant éditorial, l’étude de marché, l’équilibre du plan de financement présenté (dont la présence d’autres ressources que le prêt sollicité) ainsi que les perspectives d’activité et la viabilité économique globale du projet constituent des critères essentiels de la décision d’octroi d’un prêt participatif.

Caractéristiques des prêts participatifs

Les prêts sont généralement remboursables sur une durée comprise entre 4 et 7 ans pouvant inclure une éventuelle période de franchise pouvant aller jusqu’à 2 ans.

Il n’est demandé aucune garantie mais la mise en place du prêt peut être assortie de conditions particulières.

Les prêts portent intérêt à un taux égale à la somme d'un taux d'intérêt fixe et d'un taux d'intérêt participatif variable, lié au succès de l'entreprise.

Principes de fonctionnement

L’instruction des dossiers est assurée par l’IFCIC, qui peut souhaiter rencontrer les responsables du projet.

Les demandes d’avances sont examinées par un comité d’engagement, réuni en tant que de besoin et composé de professionnels et de personnalités qualifiées.

 

UE-EIFCe financement bénéficie du soutien du mécanisme de garantie en faveur des industries culturelles et créatives avec l'appui financier de l'Union Européenne dans le cadre du Programme Europe Créative.

 

Renseignements sectoriels

Ils sont utiles à l’analyse des dossiers des entreprises de presse par l’IFCIC et/ou les banques : expérience des animateurs, présentation du ou des titre(s), répartition par mode de diffusion, ventes moyennes,-...

 

Liens utiles

 

ministère de la Culture

 

   


Partager